Lutter contre les zoonose, vendre des produits d'origine animale et protéger les animaux sauvages : trois systèmes sociotechniques à l'épreuve de la brucellose des bouquetins du Bargy

Fighting zoonoses, selling animal products, and protecting wildlife: three socio-technical systems facing brucellosis

Arpin, I.

Type de document
Article de revue scientifique à comité de lecture
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
IRSTEA GRENOBLE UR LESSEM FRA
Année
2018
Résumé / Abstract
Des mesures de lutte sanitaire, dont un abattage massif des bouquetins, ont été mises en oeuvre après la découverte en 2012 d'une enzootie de brucellose dans la population de bouquetins du massif du Bargy. Elles ont suscité de vives réactions, venues pour des raisons différentes à la fois des milieux professionnels agricoles et des milieux de la conservation de la nature. Étudier ces réactions permet de saisir comment la brucellose des bouquetins du Bargy ébranle plusieurs systèmes sociotechniques : le dispositif de lutte sanitaire lui-même mais aussi deux systèmes plus anciens, qui s'étaient développés séparément et que la brucellose a brutalement mis en lien. L'un vise à produire des fromages à base de lait cru à grande échelle et l'autre à conserver les espèces menacées, dont les bouquetins. Des conceptions partiellement divergentes de la santé se sont développées dans chacun d'eux mais les solutions adoptées pour maintenir et augmenter la santé, la protection totale comme l'éradication totale des individus malades ou susceptibles de l'être, se révèlent également impossibles dans le cas de la brucellose des bouquetins du Bargy. Celle-ci amène en particulier à redéfinir les caractéristiques des animaux qui comptent dans leur conservation, en ajoutant aux critères démographiques classiques des critères génétiques et d'immunocompétence et à réfléchir à quelles conditions les humains et les animaux peuvent vivre avec des agents pathogènes.
Control measures, including a massive culling of ibex, were implemented following the discovery of enzootic brucellosis in the ibex population in the Bargy range in 2012 (Haute-Savoie, France). They triggered strong reactions, stemming for different reasons from farming professionals and from nature conservationists. Studying these reactions helps grasp how the Bargy ibex brucellosis is reconfiguring several sociotechnical systems: the system aiming to eradicate brucellosis in the ibex population itself but also two older systems that were assembled separately but that brucellosis has suddenly connected. One aims to produce raw-milk cheese on a large scale and the other to conserve endangered species such as ibex. Partially diverging conceptions of health were developed in each of them but their solutions to maintain and improve health - total protection vs total eradication of sick and exposed individuals - turn out to be equally impossible in the case of the Bargy ibex brucellosis. .../.. .../.. This episode therefore leads to redefine the animals' characteristics that matter in their conservation, by adding genetic and immunocompetence criteria to classical demographical criteria. It also leads to reflect on think about the conditions under which humans and animals can live with pathogens.
Source
Epidémiologie et santé animale, vol. 73, p. 13 - 23

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Liste complète des notices de CemOA