De la piste animale aux lignes de désir urbaines. Une approche géoichnologique de la trace

From the animal track to urban desirelines. A geoichnologic approach to trace

Gagnol, L. ; Mounet, C. ; Arpin, I.

Type de document
Article de revue scientifique à comité de lecture
Langue
Français
Affiliation de l'auteur
UNIVERSITE D'ARTOIS EA 2468 DISCONTINUITES ARRAS FRA ; UNIVERSITE GRENOBLE ALPES CNRS SCIENCES PO GRENOBLE UMR PACTE GRENOBLE FRA ; IRSTEA GRENOBLE UR LESSEM FRA
Année
2018
Résumé / Abstract
S'inscrivant dans le sillage des travaux de Carlo Ginzburg sur l'épistémologie des traces et des indices, cet article s'intéresse aux connaissances par traces. L'analyse de trois cas d'étude amène à proposer une géographie de la trace (géoichnologie), attentive aux indices, aux cheminements des humains et des non-humains et aux lignes inscrites sur le sol. Cette étude explore tout d'abord les caractéristiques de la trace ainsi que les conditions et les compétences nécessaires au déploiement de savoirs cynégétiques et pastoraux, chez les chasseurs et les naturalistes des Alpes françaises et dans les sociétés pastorales nomades saharo-sahéliennes. Elle se penche ensuite sur l'importance des traces dans des espaces plus ordinaires et des pratiques humaines banales. Elle montre que les traces des mobilités quotidiennes des habitants de nos villes contemporaines - les « lignes de désir » - rendent visibles les manières d'habiter et de circuler en ville, qui diffèrent parfois des mobilités normées par les grands axes et les ordonnancements proposés par l'aménagement urbain.
Source
L'information géographique, vol. 82, num. 2, p. 11 - 38

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Liste complète des notices de CemOA