Peut-on appliquer le concept d'agriculture de précision à la viticulture ?

Is it possible to apply the concept of precision farming to vine growing ?

Tisseyre, B.

Type de document
HDR
Langue
Anglais
Affiliation de l'auteur
IRSTEA MONTPELLIER UMR ITAP FRA
Année
2012
Résumé / Abstract
Les recherches que j’ai menées depuis les 15 dernières années s’inscrivent dans le contexte du développement des technologies de l’information et de la communication appliquées à l’agriculture. Ces technologies visent à mieux gérer la complexité des systèmes de production agricole et en particulier la variabilité intra-parcellaire, ce qui a donné naissance au concept d’agriculture de précision (AP). Au commencement de mes recherches, il n’existait aucune référence relative à l’intérêt d’une application potentielle de l’AP au domaine de la viticulture. Convaincu que l’adoption de ce concept en viticulture (viticulture de précision : VP), constituait l’un des éléments nécessaire au maintien d’une filière viticole compétitive et durable. Mes travaux de recherche ont été définis de manière à répondre aux interrogations et aux besoins en outils et méthodes que les données issues de la VP allaient générer chez les professionnels de la viticulture (producteurs, transformateurs, conseillers). Ce contexte de « technology push » a conditionné l’orientation de mes investigations puisque celles-ci visent à proposer des recherches répondant à une demande sociale qui n’est pas encore clairement formulée par les professionnels de la viticulture.Ma démarche s’est adressée à l’ensemble de la chaîne de l’information en VP. Je me suis intéressé aux différentes étapes de la mise en ½oeuvre de la VP afin de produire, pour chacune d’elles des connaissances et/ou des outils et des méthodes destinés aux professionnels de la viticulture. Ma démarche générale a donc consisté, pour chaque étape d’un schéma de mise en oeuvre opérationnel, à répondre aux questions suivantes : - quelles connaissances produire ? - quelles hypothèses valider ? - quelles méthodes développer ? Ce positionnement m’a amené à identifier des questions scientifiques pour lever des verrous susceptibles de freiner l'adoption de ces technologies par les professionnels. Ces questions sont listées ci-après et constituent la trame de mon HDR. - Y a-t-il une variabilité spatiale importante et structurée en viticulture ? - Si une variabilité spatiale est observée, est-elle stable dans le temps ? - Les sources d’information à haute résolution spatiale utilisées en AP (images multispectrales, conductivité électrique du sol, etc.) sont-elles transposables à la viticulture ? - Est-il possible d’extrapoler spatialement une information agronomique sur la base d’observations auxiliaires acquises avec une haute résolution spatiale ? - Quels outils et méthodes développer pour analyser les données spatialisées en viticulture ? - Comment savoir s’il est possible de gérer une préconisation à l’échelle intra-parcellaire sur la base de l’empreinte spatiale des équipements ? Les résultats de mes recherches, synthétisés dans mon mémoire, ont permis d’apporter des réponses, des outils et des méthodes dont certaines sont déjà transférées auprès de partenaires industriels. Fort des expériences et des connaissances acquises, il est possible d’identifier les questions auxquelles il sera nécessaire de répondre pour faciliter la diffusion de la VP auprès des professionnels de la viticulture. Mon mémoire se termine par une partie perspective qui met en évidence de nouveaux verrous susceptibles de freiner l’adoption de la VP. En effet, bien que très informative, la VP entraîne un coût d'acquisition et de traitement de l’information élevés, ce qui constitue l’un des freins majeurs à sa diffusion auprès de la majorité des viticulteurs. Dans ce contexte, la mutualisation des investissements est un point de passage obligé afin de rendre la VP accessible au plus grand nombre. Ainsi, pour être adoptée, la VP devra nécessairement satisfaire des besoins opérationnels à l’échelle de la parcelle, mais aussi à l’échelle du bassin de production. Cette échelle de travail pose de nouvelles questions scientifiques qui sont détaillées dans le mémoire. Elles constituent mes recherches à venir.
Diplôme
HDR

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Texte intégral / Full text

  Liste complète des notices de CemOA