The hydrological impact of the mediterranean forest: a review of French research

Conséquences hydrologiques de la forêt méditerranéenne, synthèse des recherches menées en France

Cosandey, C. ; Andréassian, V. ; Martin, C. ; Didon Lescot, J.F. ; Lavabre, J. ; Folton, N. ; Mathys, N. ; Richard, D.

Type de document
Article de revue scientifique à comité de lecture
Langue
Anglais
Affiliation de l'auteur
CNRS UMR 8591 MEUDON ; CEMAGREF ANTONY HBAN ; CNRS UMR ESPACE 6012 NICE ; CNRS UMR ESPACE 6012 NICE ; CEMAGREF AIX EN PROVENCE OHAX ; CEMAGREF AIX EN PROVENCE OHAX ; CEMAGREF GRENOBLE ETGR ; CEMAGREF GRENOBLE ETGR
Année
2005
Résumé / Abstract
Les recherches menées en France sur les conséquences de la forêt sur le régime des eaux en climat méditerranéen sont conduites essentiellement à partir de trois groupes de BVRE (Bassins versants représentatifs et expérimentaux). Ces sites différents par leurs conditions climatiques, lithologiques et pédologiques. Ils ont en commun de prendre en compte les fonctionnements hydrologiques de plusieurs bassins versants, dont un au moins est en forêt. Au cours de la période d'étude, le bassin forestier a pu ne pas être modifié (bassins de Draix), et il s'agit de bassins comparatifs; il a pu être coupé (bassins du Lozère) ou incendié (bassins du Réal Collobrier): on parle alors de bassins expérimentaux. Dans chacun des cas étudiés, le fonctionnement du bassin en forêt est comparé à celui d'un bassin témoin. La mise en évidence du rôle spécifique de la forêt est plus claire lorsque les études s'appuient sur le changement relatif de comportement du bassin après la disparition de la forêt (coupe ou incendie) par rapport au comportement du bassin non perturbé. On ajoute à cette étude sur BVRE les résultats d'une recherche présentant une approche foncièrement différente, basé sur une étude statistique des relations entre les évolutions conjointes des taux de boisement et des caractéristiques de l'écoulement de bassins versants de taille moyenne (de l'ordre de 100 km carrés) dans la partie méridionale du massif central, soumise aux conditions pluviométriques méditerranéennes. Les résultats différent de façon considérable d'un site à l'autre, montrant la complexité des relations pluie-débits, et l'augmentation des crues extrêmes est loin d'être avérée dans tous les cas. Une réflexion sur le fonctionnement hydrologique des bassins permet de lever les contradictions apparentes.
Forest hydrology studies carried out in France have focused mainly on the Mediterranean part of the country. Three experimental catchment groups exist and have been monitored over a long period. Some forested catchments (Draix catchment) underwent no change during the study period, while others experienced either clear cutting (Lozère catchment) or forest fires (part of the Réal Collobrier catchments). In each case studied, the behaviour of the forested catchment was compared to that of a control catchment. Included with the experimental catchment studies are the results of research with a fundamentally different approach. The research is based on a statistical study of the interrelated development of afforestation rates and runoff characteristics for average-sized catchments (around 100 km(2)) in that part of the southern French Massif Central which is subject to Mediterranean rainfall conditions. The results differ considerably from one site to another, indicating the degree of complexity of the rainfall/runoff relationship. An increase in extreme flood events due to forest disturbance could by no means be confirmed in every case. A closer look at the hydrological behaviour of the catchments cleared up the apparent inconsistencies. It is mainly the contrast between bare soil and vegetated soil, rather than between forest and other types of vegetation witch is relevant in explaining the hydrological behaviour.
Source
Journal of Hydrology, vol. 301, num. 1-4, p. 235 - 249

puce  Accés à la notice sur le site Irstea Publications / Display bibliographic record on Irstea Publications website

  Liste complète des notices de CemOA